mercredi 18 décembre 2013

[Rapport méthodologique ] X-Mind

X-Mind se présente comme un logiciel Open Source, c'est à dire que tout le monde peut contribuer et participer. On se retrouve notamment une bibliothèque avec tout les travaux partagés par les utilisateurs.

X-Mind est un outil qui permet de "cartographier", bien que le terme organiser soit plus exact, ses idées.

Il propose plusieurs type d'organigramme permettant un usage divers et varié :


J'ai testé X-Mind dans le cadre de mon mémoire et j'en produit la réalisation suivante :

http://www.xmind.net/m/wUwH/

La version gratuite ne permet pas l'exportation immédiate du document. En passant par le lien, nous pouvons cependant l'enregistrer en format image :




Concernant l'utilisation, l'interface est assez facile à prendre en main.

X-Mind est un outil de visualisation avant tout, il me permet pas de traiter des données.

mercredi 11 décembre 2013

[Rapport méthodologique ] GEPHI










Gephi est un logiciel gratuit qui permet le traitement et la visualisation de données à travers la théorie informatique et mathématique des graphes. Il s'agit donc d'un outil permettant d'exploiter des travaux, des bases de données etc... réalisées avec un tableur. De plus, il s'agit à la fois d'un freeware et d'un open source : gratuit et auquel la communauté peut participer au développement.

Il se présente comme un outil interactif de visualisation et d'exploration de réseaux quelque que soit la discipline. Il est à la fois dynamique, complexe et peut créer différente visualisations sur plusieurs échelles.

Néanmoins, si le projet semble ambitieux, il faut se heurter à la complexité de l'outil. En effet, conscient de ce problème, divers tutoriels sont proposés en ligne afin d'aider les utilisateurs néophytes.

Devant la difficulté d'utilisation, j'ai choisi de suivre le tutoriel proposé par le site.

Une exemple d'utilisation de Gephi : le poids des relations entre les personnages du roman Les Misérables de Victor Hugo.


Dès l'importation réalisée, il possible de visualiser nos données. Il s'avère que des liens ont une convergence commune vers ds nœuds, ce qui permet de mettre en évidence, ici en occurrence, les personnages récurrents et important du roman.
Graphe brut des données issu du tutoriel


A tout moment, il est possible de réaliser des screenshots du travail en cours mais aussi d'exporter la base de donnée bien quelle soit directement modifiable depuis le logiciel.


video 
Vidéo issue de l'exercice réalisé : layout des noeuds.

Après quelques réglages :
Screenshot sur le "noeud" Valjean qui place en évidence ses plus fortes connectivités.

 
Screenshot sur l'ensemble du réseau  avec le nœud Valjean comme source principale




 
Réseau de liens avec Fantine comme source principale


Nous pouvons dire que ce premier tutoriel facilite grandement l'utilisation et on se rend compte que la complexité n'est pas dans l'interface mais dans la réalisation de la base de donnée.

Utilisation de Gephi en histoire en tant que discipline

Bien que nous n'ayons eut qu'un bref aperçu du logiciel, il apparaît que Gephi est à la fois un outil pour traiter des données, par exemple repérer aisément les nœuds d'un réseau. De plus, il sert également à illustrer des travaux avec une certaine esthétique, par exemple pour des plateformes et marchés économiques.
Avec l'exemple des Misérables, il aussi possible d'étudier une communauté, une famille etc... à travers inter-connectivité des liens entre les individus, sans disposer de données économique ou simplement mathématique, il est donc possible d'adapter Gephi à l'histoire culturelle.